Les amateurs de série sont ravis à Ciney. Pas ceux qui rêvent d’une commune où il fait bon vivre… La prise en otage de la commune par un Bourgmestre trop susceptible et incapable de gérer une situation qu’il a lui-même créée, ça commence à bien faire !

Les élus écologistes ont découvert avec effarement la dernier épisode de ce – très mauvais – feuilleton des tensions à l’intérieur du MR cinacien avec la décision de Jean-Marie Cheffert de désigner comme bourgmestre faisant fonction Frédéric Deville pour une durée indéterminée. Pour rappel, il y a quelques semaines encore, il voulait éjecter ce dernier… Depuis, l’ambiance au Collège s’est complètement déteriorée : certains échevins ne se parlent plus, au détriment de la saine gestion de la ville !

Cette désignation, « sans concertation préalable » avec Fréderic Deville, ressemble à une mise à l’épreuve, un coup politique qui va complètement à l’encontre de la bonne gestion de la ville que nous vante sans cesse le MR à Ciney. En agissant de la sorte pour régler des conflits inter-personnels, Jean-Marie Cheffert organise sciemment le non-fonctionnement de notre commune puisqu’il sait que Frederic Deville sera barré par les autres échevins.

Pour Anne-Marie Camus et François Bouchat, conseillers communaux Ecolo, « Jean-Marie Cheffert doit assumer ses responsabilités. C’est lui qui, en 2012, a constitué sa liste en additionnant des individualités. C’est lui qui a composé son collège, fort de l’obtention d’une majorité absolue en sièges (mais pas en voix). Et c’est lui encore qui dirige cette majorité depuis 4 ans. C’est tout simplement inconcevable de jouer avec un titre de bourgmestre dans le cadre d’une rivalité d’égos. Aujourd’hui, on constate qu’il perd les pédales devant une situation qui semble lui échapper…

Pour Ecolo, utiliser l’institution communale en vue d’un règlement de compte, c’est simplement minable.

Les Cinaciens méritent mieux que ces mesquineries. Jean-Marie Cheffert et son équipe feraient mieux de s’occuper de mobilité, de revitalisation du centre-ville, de protection de la biodiversité, d’un plan d’action Energie-Climat plutôt que des messages postés sur Facebook par l’un ou l’autre.

Pour Patrick Dupriez, coprésident d’ECOLO et Cinacien, « Notre commune n’est pas un jouet pour gamins querelleurs. Soit le MR se donne les moyens de faire revenir la sérénité et la collaboration au sein du Collège communal, soit le bourgmestre en tire les conclusions et cède sa place. C’est une question de sérieux de la gestion communale. C’est aussi une question de confiance que les citoyens doivent pouvoir avoir dans leur autorité communale. Par ailleurs, Ecolo sollicitera l’intervention du Ministre des pouvoirs locaux Paul Furlan pour sortir du vaudeville actuel. »

Share This