En fin de séance du conseil communal de lundi, au moment de poser les questions orales (des questions d’actualité qui n’auraient pas pu être inscrites à l’ordre du jour du Conseil dans les délais), la majorité a refusé de répondre aux questions de la minorité, les reportant au prochain Conseil.

Une attitude étrange alors que la question posée par Ecolo portait, tout-à-fait constructivement, sur le calendrier accéléré du déménagement du CPAS dans ses nouveaux locaux et les conditions de travail et d’accueil des usagers dans les prochaines semaines dans un contexte de cohabitation avec la police et des travaux conséquents à venir. Soit !

Mais cela devient insupportable quand un conseiller de la majorité se voit accepter une question téléguidée portant sur la polémique du Conseil précédent à propos de la récupération partisane d’un voyage à la mer organisé par le CPAS. Aucune actualité donc.

Après un petit show faussement étonné, le bourgmestre entame alors une longue explication avec force diaporama, vidéo, extraits de courriels… agrémentée de règlements de compte avec l’ancienne majorité accusée de comportements semblables. Le Conseil était pris au piège d’une mascarade : fausse question d’actu pour permettre une communication du bourgmestre (qui aurait parfaitement pu communiquer sans ce cinéma) et relance d’une polémique politicienne entre anciens partenaires sans véritable possibilité de débat sur le mode « c’est celui qui le dit qui l’est ».

Notre Conseiller, Patrick Dupriez, a voulu intervenir pour s’étonner de ce show manquant de respect tant des règles que des conseillers. Le bourgmestre lui refusant la parole, il s’est levé, suivi par l’ensemble des conseillers de l’opposition.

Le Bourgmestre Deville appelle souvent au dialogue et à la coopération. Ecolo répond systématiquement présent pour discuter de fond et faire des propositions. Le Conseil communal de ce lundi s’était d’ailleurs déroulé de façon correcte jusqu’à cet incident. Mais nous entendons être respectés et refusons d’être les otages de petits jeux et d’incessants règlements de comptes entre anciens partenaires. Que chacun fasse sa part pour faire fonctionner correctement notre démocratie locale ! Nous vous invitons à découvrir le décryptage dans l’actu de Matélé, le sujet est traité à partir de 3’55.

https://www.matele.be/actu-du-08-10-2019?fbclid=IwAR3vFnpUrgxeq85p9S1N93lq47GAyKP92J_78RAf5MNoe0jkBDhjx-Yl1Zs

 

Share This