Mobilité douce : Ecolo pointe 3 enjeux concrets à Ciney

Petit·e·s et grand·s cyclistes, gros mollets ou pneus ‘un peu raplapla’, une trentaine de cyclistes, d’un jour ou de toujours, se sont rassemblés à l’initiative d’Ecolo Ciney sous une très belle lumière d’automne pour ce parcours dans Ciney. L’occasion de faire le point sur ce qui doit bouger à Ciney !

Notre objectif en organisant cette masse critique est de soutenir l’usage du vélo comme mode de déplacement quotidien, et pas uniquement de loisir. Et pour cela, des aménagements doivent absolument être encore créés pour la sécurité de tous les usagers de la route.

Au cours de le ballade dans Ciney, François Bouchat a partagé 3 enjeux avec les participants de la masse critique : la sécurisation des SUL, le quartier de la gare et le parking du centre commercial de l’avenue Schlogel. Ce dernier exemple est marquant : un vaste parking exclusivement dévolu à la voiture. Aucun parking vélo, ni aucun accès en mode actif (à pied ou à vélo), malgré le cheminement doux initialement prévu vers le quartier du Rebompré et le centre-ville. Celui-ci n’a effectivement jamais été réalisé.

Autre arrêt à la gare de Ciney, où la SNCB souhaite démolir la gare actuelle et en construire une nouvelle. Ce quartier concentre de multiples moyens de transports : train, bus, voiture (dont 2 voitures partagées), vélo et piétons. Il nous paraît primordial de repenser l’ensemble du quartier de la gare pour en faire un véritable pôle multimodal pour les navetteurs et une porte d’entrée accueillante pour les voyageurs qui s’arrêtent à Ciney !

Enfin, nos cyclistes ont également emprunté le SUL de la rue Piervenne. Un sens unique limité aux voitures, puisque les cyclistes, eux, peuvent emprunter la voie dans les 2 sens. « Les sens unique limités , explique François Bouchat, permettent au cyclistes de circuler dans les deux sens, ils sont très sécurisants pour les cyclistes qui voient les voitures arriver face à eux, plutôt que de les avoir dans le dos et de ralentir la circulation des voitures qui n’ont pas forcément l’espace suffisant pour dépasser. Néanmoins, ajoute-t-il, cela surprend encore souvent les automobilistes qui ne s’attendent pas à voir un cycliste face à eux dans un sens unique : il est donc nécessaire de mieux visualiser ces SUL au moins sur les axes principaux, notamment par un marquage au sol renforcé : bande continue, revêtement de couleur, … »

Depuis des années Ecolo Ciney réclame la réalisation d’un plan de mobilité élaboré en étroite concertation avec les citoyen.nes. Un plan qui reprendrait toutes les actions nécessaires en matière de mobilité, de manière coordonnée. Mais tant cette majorité que la précédente ne semblent pas en faire une priorité et tardent à faire avancer ce dossier. Nous, on continue !

La mobilité, ça se partage ! Et vous, quelles sont vos idées pour une mobilité plus partagée à Ciney  ? Ecrivez-nous !

Share This