Avant de nous propulser ensemble dans une année 2021 que nous vous souhaitons la meilleure possible sur tous les plans, nous vous proposons ce petit retour sur les conseils communaux de décembre pour clôturer l’année sur quelques notes (un peu) plus positives!

On ne va pas se mentir : 2020 ne nous laissera pas beaucoup de bons souvenirs. Inutile de remuer le couteau dans la plaie tant les conséquences de la pandémie sont épouvantables pour de trop nombreuses personnes. A tous les niveaux, les mandataires écolo ont pris leurs responsabilités au cœur de la crise. Toute notre histoire, toutes nos valeurs commandaient que nous le fassions plutôt que de rester au balcon, à distribuer les bons et les mauvais points.

L’un des enseignements de cette crise, c’est que la solidarité nous a permis collectivement de tenir le coup. Cette solidarité citoyenne s’est exprimée au quotidien de mille manières, pour permettre à chacun de s’en sortir : de l’aide aux plus démunis en passant par l’accueil des personnes migrantes, le soutien aux commerçants locaux, les petits gestes qui font du bien. Cette résilience citoyenne est un trésor inestimable ! Merci à tous de l’avoir fait vivre !

2021, nous en sommes convaincus, verra la lumière pointer au bout du tunnel. Ce ne sera certainement pas une année facile mais ce sera « le commencement de la fin » de cette pandémie ; et cela nous permettra d’affronter tous les défis qui n’ont pas –loin de là !- disparu.

Malgré les difficultés, France, Valérie et François, nos trois élus au Conseil communal, ont continué à porter nos projets durant toute cette année 2020. En ce mois de décembre, toute une série de points ont été débattus lors de deux conseils en visioconférence. En voici un aperçu (c’est un peu long, mais comme ça vous savez tout) :

Conseil communal du 14 décembre

 

  • Plan Communal de Développement Rural : Aménagement des abords de l’ancienne gare de Braibant

Céline Tellier, ministre écolo en charge notamment de la ruralité avait « gelé » pendant quelques semaines l’attribution des subsides dans le cadre des plans communaux de développement rural. L’objectif était de redéfinir les critères d’attribution des subsides afin qu’ils collent davantage aux objectifs poursuivis en matière de développement rural, et éviter par exemple de subsidier de simples infrastructures routières.

La patience a été largement récompensée, puisque suite à cette révision, le pourcentage de subsides pour l’aménagement des abords de la gare de Braibant devrait être revu à la hausse. Et la part communale devrait être réduite de 60.000 € (passant de 120.000 € à 60.000 €) ! Un point que nous avons bien entendu voté !

 

  • Adhésion au projet commune « zéro Déchets »

Ecolo soutient évidemment toutes les démarches qui peuvent permettre la réduction des déchets sur notre commune. Nous avons donc soutenu l’adhésion de Ciney au projet « zéro-déchets » proposé par le BEP.

Toutefois, l’adhésion de la commune de Ciney au projet du BEP soulève beaucoup de doutes à ce stade.

En effet, les subsides reçus par le BEP depuis de nombreuses années pour la prévention (diminution à la source) n’ont jamais permis de diminuer les quantités de déchets collectées. Le tri a certes été amélioré, mais la quantité de déchets ne cesse de croître année après année.

De plus, il paraît difficilement concevable que le BEP, qui se rétribue notamment en fonction du poids des déchets collectés, soit réellement motivé à réduire ces quantités de déchets et donc scier la branche sur laquelle il est assis… d’où notre réserve !

Notre spécialiste en la matière Valérie Vanheer restera donc très attentive au suivi des actions coordonnées par le BEP dans ce dossier !

 

  • Liaison TEC express Havelange-Hamois-Ciney-Dinant

L’échevin de la mobilité a souhaité communiquer une bonne nouvelle à l’ensemble du Conseil communal : le ministre Wallon de la mobilité, Philippe Henry (écolo) a annoncé la mise en place d’une nouvelle ligne de bus Express reliant Havelange à Dinant en passant par Ciney suivant une fréquence d’un par heure. Cette ligne se prolongera également vers Hamois et Dinant selon la même fréquence ! Une excellente nouvelle pour la mobilité dans toute notre région ! Plus de détails ici.

 

  • Des Voltîs pour les conseillers communaux

En réponse à une question que France Masai avait adressée au Collège, celui-ci a confirmé que dorénavant, les conseillers communaux et CPAS qui le souhaitaient pouvaient recevoir leurs jetons de présence en Voltîs, la monnaie locale complémentaire de notre région !

Ces Voltîs électroniques seront donc réutilisés exclusivement dans les commerces locaux par les conseillers ecolo. Cette monnaie locale alimente le commerce de proximité et l’économie locale, sans possibilité de « sortir » du circuit pour de la spéculation financière, comme cela peut être le cas avec l’euro ! Un pas en avant pour la reconnaissance et la valorisation de notre monnaie locale, tout en aidant concrètement le commerce local ! Plus de détails ici.

 

  • Dépôt de candidature pour l’appel à projet « Wallonie Cyclable 2020 »

La commune de Ciney répond à l’appel à projet lancé par le service public de Wallonie (SPW) sous l’impulsion du ministre de la mobilité Philippe Henry (écolo). Le dossier de candidature, particulièrement bien soigné tant sur le fond que sur la forme, a été rédigé par les services communaux qui ont pu s’inspirer largement du premier dossier de candidature « Wallonie cyclable » déposé en 2011 et pour lequel des subsides importants avaient déjà été obtenus, notamment pour réaliser la liaison Ciney-Pessoux.

Si la ville de Ciney est bien sélectionnée dans cet appel à projet, c’est 500.000 € de subsides qui pourraient être octroyés pour la réalisation d’infrastructures cyclables et d’actions en faveur du vélo :

– Liaison cyclo-pédestre Ciney-Leignon ;

– Liaison cyclo-pédestre Halloy(Braibant)-Ciney ;

– Liaison cyclable entre Chevetogne et Leignon ;

– Installation de nouveaux parkings-vélo dans la ville de Ciney ;

– Remise en place des brevets du cycliste en 5ème primaire, dans toutes les écoles de la commune, tous réseaux confondus ;

– La constitution d’une Commission Communale Vélo.

Le groupe écolo soutient cette démarche et espère qu’elle se traduira également dans la mise à jour du plan communal de mobilité (PCM) lui aussi attendu pour 2021.

Un élément « structurant » des déplacements cyclables quotidiens à Ciney serait aussi de ré-étudier la réalisation de la jonction manquante et directe entre le RAVeL et la gare de Ciney ! Ecolo plaide en faveur de cet aménagement de mobilité quotidienne et soutiendra toutes les démarches allant en ce sens.

 

Conseil communal du 21 décembre

 

  • Note de politique générale et budget 2021

Le Conseil communal était invité à voter le budget pour l’année 2021.

Le groupe écolo n’a pas soutenu le budget tel qu’il a été présenté. Si on peut se réjouir de points positifs notamment en matière de mobilité (PCM, projet « Wallonie cyclable ») ou d’économies d’énergie dans les bâtiments (Pollec, PAED), nous regrettons que le Collège n’ait apporté aucune réponse aux constats inquiétants dressés par le Directeur Financier de la ville.

Le constat est globalement inquiétant car la situation financière se dégrade rapidement. On pointe ainsi:

– la diminution des additionnels IPP (-70.000 € entre 2020 et 2021, et la crise sanitaire devrait impacter 2022 aussi…)

– la diminution des recettes du marché couvert (-120.000 €). A ce sujet, écolo plaide pour une remise en question sans tabou de l’activité du marché couvert. Une réflexion sur son avenir et son éventuelle reconversion doit être menée rapidement !

– l’augmentation attendue de la charge de la dette vu les nouveaux crédits prévus à l’extraordinaire, et dès lors que ces nouveaux crédits excèdent le montant des remboursements annuels.

Le projet de construction des nouveaux ateliers communaux, inscrit au budget 2021 pour 2.900.000 € est également inquiétant, car l’espace libéré dans les ateliers actuels (à l’arrière du hall omnisports et du théâtre devrait lui aussi être complètement réaménagé pour le sport et la culture, sans qu’aucun budget ne soit prévu pour l’instant (à suivre en 2022?). écolo estime qu’on brûle les étapes, ce qui constitue un sérieux risque financier pour la commune. Nous pensons qu’il faut d’abord garantir l’obtention de subsides d’Infrasport pour financer les aménagements de l’extension du hall omnisports avant de s’engager dans le déménagement des ateliers communaux.

Enfin, seuls 400.000 € ont pu être transférés de l’ordinaire vers l’extraordinaire (contre environ 1.500.000 € les années précédentes) pour l’autofinancement de projets. La conséquence, c’est l’augmentation importante des emprunts, même pour des projets de petite envergure.

Le Collège n’a malheureusement pas pris en considération ces nombreuses remarques, ce que nous regrettons. On peut toutefois souligner l’ouverture au dialogue de l’Echevin des finances qui semblait finalement ouvert à la discussion sur les choix politique à opérer au regard des commentaires argumentés du Directeur Financier. On a aussi compris, à demi-mots, que les 186 mesures défendues par la majorité ne seraient peut-être pas toutes mises en œuvre… A suivre.

 

  • Budget du CPAS 2021

Le Conseil du CPAS avait déjà voté le budget du CPAS, et lors du Conseil communal nous avons confirmé le vote positif de notre conseiller CPAS Eric Wery, en votant favorablement également.

Nous relevons toutefois quelques éléments d’attention :

– Lors de l’annonce du déménagement du CPAS du Clos du Posty vers l’avenue de Namur, la garantie avait été donnée que les conditions de travail dans le nouveau bâtiment seraient au moins aussi bonnes qu’avant. Promesse non tenue !

– Les frais liés à la consommation d’énergie ont été multipliés par 4 ! Il est urgent que les châssis soient remplacés (comme cela était prévu → le remplacement est enfin en cours), et que le système de chauffage (chaudière) soit optimisé. Cela apportera plus de confort pour les occupants du bâtiment, des consommations moindres de chauffage, donc moins d’€ dépensés et moins de CO2 rejeté.

– Le nombre de RIS (revenu d’intégration sociale) a plus que triplé entre 2009 (120 RIS) et 2020 (380 RIS). Ce constat objectif est la conséquence de politiques d’exclusions (notamment du chômage) menée au niveau fédéral sous les précédentes législatures, qui ne règlent pas les problèmes de manière structurelle, mais les déplacent vers le niveau de pouvoir communal. Face au constat de l’augmentation des dossiers traités au CPAS, le renforcement des effectifs (assistantes sociales) pourrait être remis sur la table à l’avenir.

 

  • Ciney, commune hospitalière

Ecolo se réjouit du vote par le Conseil communal d’une motion visant à faire de Ciney une commune hospitalière. Déjà, en 2017, les écologistes avaient proposé d’adopter cette motion mais la majorité d’alors s‘y était refusée. Cette fois, le soutien est très large !

Initiée par une interpellation citoyenne et soutenue par des citoyens et des associations, le vote de cette motion est un moment à marquer d’une pierre blanche car il dépasse de très loin le simple aspect symbolique.

En agissant de la sorte, Ciney rejoint des dizaines d’autres communes hospitalières qui souhaitent marquer leur différence par rapport à une vision sécuritaire et inquiète de l’exil et de la migration.

Concrètement, la commune s’engage à assurer un accueil digne à tous ceux qui en ont besoin, en adaptant si besoin ses dispositifs. Ciney s’engage aussi à chercher des moyens de mettre à l’abri ceux qui en ont besoin. Pour ce faire, un comité de suivi sera mis sur pied. Plus de détails ici.

Vous souhaitez partager vos idées, vos projets avec nous ? Vous vous posez des questions sur l’écologie politique ou sur notre action ? N’hésitez pas à prendre contact avec nous ou à nous rejoindre lors de nos rencontres. Nous nous réunirons en visioconférence le mardi 5 janvier à 20h. Si vous souhaitez prendre pat à cette réunion, envoyez-nous un petit mot à ciney.ecolo@gmail.com. Nous vous enverrons ensuite le lien pour vous connecter.

Share This