POUR LE CLIMAT, DES ACTES CONCRETS

Dans son dernier rapport, le GIEC dresse un état des lieux alarmant sur les effets actuels et à venir des dérèglements climatiques. Les épisodes extrêmes dont nous avons été les témoins cet été, des inondations historiques aux vagues de chaleur inédites, nous offrent un aperçu de ce qui nous attend si nous n’agissons pas avec résolution et ambition.

Les experts du GIEC montrent qu’il existe un chemin pour limiter le réchauffement à 1,5° et s’adapter aux changements qui ne pourront être évités. Ce chemin n’est possible qu’à la condition d’agir vite et fort grâce à des mesures ambitieuses, concrètes et justes pour réduire substantiellement nos émissions.

L’arrivée d’ECOLO dans les gouvernements en Wallonie, à Bruxelles et au fédéral a permis à la Belgique d’afficher de nouvelles ambitions climatiques. C’était urgent, essentiel, nécessaire, mais c’est insuffisant : il faut les mesures qui vont avec. Pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 55% et atteindre la neutralité à l’horizon 2030, il faut accélérer, approfondir et amplifier la transition écologique, traduire les objectifs en mesures, jusqu’au niveau local.

COP26 A GLASGOW

Le gouvernement fédéral a un rôle décisif à jouer. Cet automne aura lieu la COP26 à Glasgow. C’est un rendez-vous essentiel pour notre pays. Nous voulons que la Belgique s’y rende avec la

liste des mesures qui lui permettront d’atteindre ses objectifs.

C’est le temps qui manque, pas les solutions. Elles existent. En matière de mobilité, d’énergie, d’alimentation, de construction, de politique industrielle, d’aménagement du territoire. Elles sont portées par ECOLO, les scientifiques, la société civile, les citoyen·ne·s. Il est urgent de les mettre

en œuvre dans un esprit de justice sociale, car ce sont les personnes les plus précarisées qui subissent en première ligne les effets du dérèglement climatique.

Agir vite, avec résolution et sens de la justice, voilà ce qui nous permettra de relever ce défi

climatique, celui de notre génération.Des

ET A CINEY ?

Les leviers au niveau communal sont essentiels dans cette lutte contre les dérèglements climatiques, notamment via l’intégration de clauses sociales et environnementales dans l’ensemble des marchés publics passés par la ville. Par exemple en imposant des standards d’isolation très élevés dans la rénovation ou la construction de bâtiments, le cas échéant en choisissant les systèmes de chauffage qui émettent le moins de C02, en questionnant les impacts liés à la mobilité, et en sensibilisant l’ensemble des citoyens à ces enjeux.

Or, ECOLO-Ciney estime que la ville de Ciney est à la traîne en la matière !

A notre demande, une commission énergie-climat avait été mise en place au niveau communal pour assurer le suivi de ce type d’action, entre autre dans le cadre du plan POLLEC (Politique locale Energie-Climat). Cette commission ne s’est plus réunion depuis plus d’un an…

ECOLO souhaite remettre en place cette commission et participer activement à l’élaboration et au suivi des mesures prévues. Ciney doit mettre en place les actions concrètes pour prendre sa part dans cette lutte essentielle contre les dérèglements climatiques. Chaque projet à Ciney doit être réfléchit en limitant au maximum son impact climatique, c’est la volonté de notre groupe, et nous travaillons en ce sens au quotidien à Ciney.

Share This