Ceci est un compte rendu, forcément subjectif. Le procès-verbal de chaque conseil communal est disponible après son approbation sur http://www.ciney.be/pv-du-conseil

Le Conseil communal s’est ouvert sur un moment solennel avec la prestation de serment de France Masai, suite à l’annonce du départ de Patrick Dupriez (souvenez-vous de son joli mot d’au revoir) Bienvenue à elle dans notre équipe de conseillers communaux !

Voici un petit résumé de nos interventions, ou de ce qui nous tient à coeur de vous partager :

  • Lien et cohérence entre les politiques
    François a relevé, à l’occasion de la présentation des synergies entre le cpas et la commune, les conséquences et liens des politiques publiques menées à différents niveaux de pouvoir.
    Ainsi, pour Ciney comme dans un grand nombre de communes, la situation financière est difficile notamment au travers de report de charges venant principalement du fédéral ou de la région (financement des zones de secours, financement des zones de police, augmentation des charges des CPAS en raison des exclusions du chômage qui impliquent une hausse du nombre de bénéficiaires des revenus d’intégration sociale (RIS), impact du tax shift, qui diminue le retour pour les communes et donc leurs capacités financières, et aussi la fin du soutien aux aides à l’emploi de type “PTP” et “Wallonet”.
  • De petites infrastructures sportives de quartier (PISQ) à Pessoux et Sovet.
    Voyez-vous ce dont il s’agit ? De petits terrains de sports mixtes (genre foot/basket). Le contrat de gestion, le plan d’entreprise et les prévisions budgétaires de la Régie des Sports nous ont amenés à évoquer ces projets intéressants tant pour la pratique du sport que pour la vitalité de nos villages. Mais, ces terrains doivent vivre : nous souhaitons dès à présent qu’une réflexion soit rapidement menée avec tous les acteurs susceptibles de dynamiser ces lieux : Maison des Jeunes de Ciney, AMO Le cercle, comités de quartier,…
  • Investir dans l’immobilier : pas notre priorité.
    Le Collège a décidé d’acheter un immeuble commercial en centre-ville pour un prix maximal de 250000€. Ce projet nous semble démarrer dans le désordre, sans qu’un diagnostic n’ait été posé et donc sans garantie que ce soit le bon moyen de répondre aux besoins actuels de redynamisation du centre-ville…
  • Un budget complètement à l’ouest des enjeux CLIMAT ! gros point de l’ordre du jour, Ecolo s’est abstenu lors du vote du budget ordinaire, et a voté contre l’extraordinaire. Incroyable mais le Collège semble être complètement passé à côté des enjeux climatiques et des enjeux d’économie d’énergie. L’environnement a été complètement absent de la présentation du Collège.  Les dépenses énergétiques explosent, alors qu’elles devraient diminuer (mazout, électricité, mais aussi les consommables comme par exemple les cartouches d’encre des imprimantes…) D’où vient ce manque de maîtrise des dépenses ? Mais, surtout, qu’est-ce qui est mis en place pour que ces coûts soient maîtrisés à l’avenir ?

Finalement, à la lecture de la déclaration de politique communale pour 2020, Ecolo constate avec regret que le Collège ne s’est pas approprié des thématiques essentielles pour notre avenir comme les enjeux climatiques et environnementaux. Comme nous l’avons fait jusque maintenant, nous poursuivrons nos propositions constructives sur ces thématiques pour une Ciney plus vert, plus durable et plus solidaire.

Une question, une idée, une info?
Contactez-nous !
(Nous acceptons aussi les encouragements 😉 )

Share This