Voici notre récap, forcément subjectif du conseil communal. On vous prévient d’emblée : c’était un looong conseil de six heures, on va tenter de ne pas vous endormir en route.  Dans cet article, nous faisons (c’est un choix de notre part) le point sur les sujets sur lesquels nous sommes intervenus.
Pour rappel, le PV du conseil communal est rendu public, après son approbation sur le site ciney.be

Le conseil communal de ce mois de juin a débuté avec la prestation de serment d’Annie Tournay, qui rejoint le banc des conseillers suite au décès d’Anne Demarche.

Une interpellation citoyenne : Commune hospitalière

Nous avons commencé en force avec une interpellation citoyenne nommée commune hospitalière et relative aux droits des migrant.e.s à laquelle le Collège vient de se montrer favorable. Les discussions avec la commune vont donc pouvoir commencer pour préciser le contenu dans la motion. Cela impliquerait notamment de :

  • mettre à disposition des logements inoccupés
  • ne pas intimider les hébergeuses et hebergeurs mais garantir les droits des citoyen.nes solidaires
  • limiter le déploiement et l usage de la force de la police locale a l’intention des personnes sans-papiers.
  • ne pas enfermer mais plutôt protéger les enfants
  • améliorer les procédures de parcours administratifs

Des revendications et des valeurs qu’Ecolo porte et soutient TOTALEMENT ! Bravo et merci à toutes les citoyennes et citoyens qui se sont mobilisés ce soir (et tous les autres soirs !)

Les points que nous avons mis à la discussion

1. Quels progrès environnementaux et sociaux ont été réalisés dans les marchés publics ?

Ecolo a demandé l’évaluation de l’intégration de clauses environnementales et sociales de tous les marchés de moins de 30000 euros htva pour lesquels le Conseil communal a donné délégation au Collège.
Rappel du dossier ici : https://ciney.ecolo.be/?s=march%C3%A9s+publics
Le bilan est plus que mitigé puisqu’aucune clauses sociales ou environnementales n’a pour l’instant été rajoutée dans les marchés passés depuis un an. Ce n’est pas un travail facile et le personnel chargé des marchés publics a besoin d’une solide formation. « La première chose à comprendre et à mettre en place, c’est évaluer les besoins qui permettent d’acheter des solutions plutôt que des produits », rappelle Valérie Van Heer.  Il est temps que des avancées visibles soient apportées dans ce dossier. Nous y serons attentifs.

2. Un plan social pour Ciney dans le contexte post-covid ?

Alors que des modifications budgétaires et des mesures spécifiques de soutien aux commerçants (240.000 €) étaient hier sur la table du conseil communal, Ecolo a tenu à ajouter les enjeux sociaux à l’ordre du jour. L’intervention de notre conseillère est à lire ici : https://ciney.ecolo.be/2020/06/23/quel-plan-social-pour-ciney/
Qu’avons-nous appris ? Peu de choses, en réalité.
Des actions ont été menées pendant la crise (numéro d’appel gratuit, contact avec les personnes isolées etc.) Cela nous avait été déjà expliqué.
Avec les acteurs de première ligne, des contacts ont été pris, beaucoup, nous dit-on, mais pas de véritable coordination, ni avec le secteur jeunesse (maison des jeunes, amo), ni via le Plan de Cohésion sociale, ni la Commission des Aînés ou encore les acteurs santé de première ligne.
Aucun budget spécifique n’aurait été dégagé. « Des actions sont menées, mais elles ne coûtent pas cher »,
les travailleurs de secteurs concernés, habitués aux bouts de ficelles, apprécieront…
Aucun renfort en personnel annoncé non plus pour renforcer les dispositifs existants.

« Cela fait des semaines que des voix s’élèvent, que des citoyennes et citoyens s’activent pour que l’après-Covid soit différent, constate France Masai. En mieux. Que tous les acteurs sociaux tirent la sonnette d’alarme sur l’impact de la crise sur les populations les plus précarisées. Et à Ciney ? on va se contenter de reprendre un rythme de croisière ?
Pour Ecolo, cette crise doit être l’occasion d’accélérer les transitions, économiques, écologiques et sociales. Elle doit être un tournant, pas une parenthèse ! »

3. La gestion durable de l’eau sur le territoire de notre commune
Notre proposition visait à informer et réglementer l’arrosage automatique en journée : https://ciney.ecolo.be/2020/06/03/gestion-responsable-eau/
Que nous répond le Collège ? Informer et sensibiliser, ok.
Et pour ce qui concerne la décision de réglementer, nous sommes invités à proposer une modification de la Charte du Bien Vivre ensemble ( Ce que nous ferons, bien entendu ! ), mais la décision engagerait plusieurs communes (comprenez: c’est pas gagné… !)

Voilà pour l’apport d’Ecolo au conseil : ça bosse !
Que dire en ce qui concerne les autres points de l’ordre du jour ?

Réaffectation du stade St Lambert

Disposer d’une espace aussi important au coeur de la ville et a proximité du Parc Saint-Roch est une chance, et une opportunité qu’il ne faut pas louper ! Le Collège souhaite confier une mission d' »assistance à maîtrise d’ouvrage » au BEP. Cela signifie que le BEP à pour mission de définir le projet (parc, logements, aménagements…), de rédiger un cahier des charges, de consulter les entreprises et attribuer le marché. Ecolo s’est montré soutenant dans la démarche, à condition d’être associé aux réflexions et qu’une consultation des citoyens, ou au minimum de la Commission Consultative Aménagement du Territoire et Mobilité (CCATM), soit réalisée à différentes étapes de la construction du projet.

Création d’une maternité commerciale– achat du bâtiment

Voici un projet dont nous vous avons déjà longuement parlé. Nous n’y sommes pas favorables, lire ici : https://ciney.ecolo.be/2020/02/17/commerces-le-college-avance-dans-le-desordre-et-avec-des-moyens-inadaptes/
Nous nous sommes donc opposés à ce point.

Modifications budgétaires

Différentes modifications budgétaires ont été votées. Tout en soutenant les fonds dégagés pour soutenir le commerce local, Ecolo regrette que ces modifications budgétaires ne traduise aucune autre volonté de soutien, par exemple dédié à un véritable « plan social ». (oui, on essaye d’être cohérents, vous voyez 😉 )

En ce qui concerne le soutien aux commerces locaux dans le contexte de crise Covid, la majorité a présenté 3 projets :
1.des cartes SOS commerces : Ecolo trouve que cette démarche est discriminatoire sur deux points :
– Tous les ménages reçoivent le même montant, qu’il s’agisse d’une famille nombreuse, d’un couple ou d’une personne seule, qu’il s’agisse de personnes réellement dans le besoin ou de personnes aisées.
– Seuls les commerces de certaines rues du centre-ville sont concernés par cette mesure (par exemple pas ceux de l’avenue Schlögel, ni de l’avenue du Roi Albert…). Suite à notre intervention sur ce sujet, le Collège a néanmoins rajouté la rue Edouard Dinot dans la liste des rues reprises dans le règlement. Insuffisant à nos yeux, nous nous sommes donc abstenus sur ce point.

Ce fut également l’occasion aussi de rappeler tous les avantages de notre monnaie locale, le Volti et de demander à la commune de prendre le volti en considération dans les projets futurs.

2. des chèques commerces bonus :
Abstention sur ce point : ces chèques seront aussi valables dans les supermarchés du centre : ça ne nous semble pas adéquat car les grandes surfaces sont restées ouvertes durant toute la crise et n’en on pas souffert.

3. Et pour clôre ce chapitre nous avons voté à l’unanimité cette fois une indemnité communale pour les commerçants (aide directe de 1500 €).

Vous êtes toujours là ? Ouf ! Une prochaine fois, on vous mettra des images pour respirer un peu 🙂
Alors, pour la suite, nous prenons avec plaisir les encouragements, avec intérêt les critiques constructives, avec curiosité les propositions. Les injures, non merci.
N’hésitez pas à nous contacter !

Valérie, France, François
Vos 3 conseillers communaux Ecolo

Share This